Les points vitaux et le Krav Maga

Written by Jeremy Vanderoost on . Posted in News

Les arts martiaux et sports de combat listent fréquemment les points vitaux.

Pourquoi ?

Tout simplement car cela va permettre d’édicter une règle de conduite “sportive” pour pratiquer la compétition. On va donc interdire certaines zones. En Krav Maga, nous préférons le terme de zones sensibles, ou plus justement de points faibles. Tout simplement car la vie n’est pas forcément mise en balance.

En Krav Maga, qu’est-ce qu’un point vital ?

Si on regarde la définition d’un point vital, on trouvera quelque chose qui ressemble à ceci “Dans les arts martiaux, est une zone du corps humain particulièrement vulnérable sur laquelle une frappe ou une pression sont susceptibles de provoquer des dégâts importants, mettant l’adversaire hors de combat. “
Je rajouterais que, pour moi, un point vital est une zone qui lorsqu’elle est frappée met la vie de l’autre en danger immédiat. D’où le nom point VI(E)TAL.

Les cibles privilégiées en Krav Maga

art-martial-point-vitaux-krav maga

Un simple rappel des principaux points vitaux régulièrement décrits :

  • les yeux
  • la gorge
  • le plexus
  • les parties génitales
  • les genoux
  • les tibias/chevilles


Le nez

Le nez est aussi souvent cité. Il a, par exemple, un effet intéressant car, il peut casser rapidement et provoquer ainsi le déclenchement des glandes lacrymales qui peuvent nous aider lors d’une confrontation à amoindrir la vuenez cassé de l’adversaire (déjà perturbée par l’effet tunnel). Mais face à quelqu’un de “dur au mal” (rugbyman, pratiquant de MMA ou de JJB, boxeur thaï ou kick…), le nez cassé ne se sentira qu’après coup dans une bagarre réelle, et contrairement à l’idée reçue, on ne peut pas “tuer” quelqu’un en lui remontant le nez d’un coup de paume vers le cerveau (un os empêche cela et fracasserait le nez en miettes avant qu’un morceau arrive au cerveau, il s’agit donc d’une légende urbaine). Raison pour laquelle en Krav nous travaillons des enchaînements de coups utiles, qui avec le temps, se fluidifient et s’automatisent comme des réflexes en fonction de la position du partenaire sur les impacts.
Le
nez : point NON VITAL.

Les yeux

finger in eye

Les yeux ont un effet incapacitant immédiat. Outre la possibilité de perdre son oeil, la douleur est surmontable dans l’instant, mais la peur de perdre l’oeil prend vite le dessus ainsi que la vision réduite de 50% et l’instinct de vouloir préserver l’oeil valide restant. Certains avancent l’argument que puisque ce n’est pas mortel et que l’on a toujours un oeil pour se battre, on peut continuer. Que  l’oeil est un organe souple et d’une extraordinaire résistance. De toute façon, on n’en meurt pas. Le doigt dans l’oeil : point NON VITAL.

La gorge

art-martial-point-vitaux1La gorge : un crochet à la gorge (donc qui va arriver par la partie non cartilagineuse, mais sur la partie fortement irriguée) peut provoquer un KO. Un direct à la gorge peut provoquer une fracture du larynx et s’avérer encore plus dommageable voire mortel. Un coup violent peut entraîner l’arrêt net de la respiration par un enfoncement du larynx et/ou de la trachée artère avec pour conséquence, une hémorragie interne avec étouffement dans son propre sang.  Un coup léger est incapacitant et pourra même transformer la voix de l’agresseur ultérieurement. La gorge : point VITAL

Les parties génitales

Les parties génitales : certes cela fait très mal et peut être incapacitant. Toutefois, on remarque que sous stress, alcoolisé ou drogué, la douleur n’est pas forcément ressentie de la même façon.

kick1groinMême si au Krav Maga nous avons une grande habitude des frappes aux parties (car c’est une zone que nous pouvons facilement travailler en la protégeant, au contraire des yeux ou de la gorge), on s’aperçoit que sous stress la zone n’est pas aussi aisée à toucher et surtout que le combattant adverse peut faire preuve d’une étonnante résistance à ce coup. Bien entendu, un coup très fort et bien placé va arrêter net. On ne va probablement pas en mourir mais les complications à venir seront très importantes sans oublier l’impact psychologique. Les parties génitales : point NON VITAL.

 

 

Genoux, tibias, pieds et plexus sont bien entendus des parties non vitales mais qui peuvent endommager la capacité à combattre.

La tête

Il reste une zone sensible dont nous n’avons pas parlé : la tête. Les coups à la tête peuvent provoquer un KO, voire une hémorragie interne, un oedème, des complications graves, et une mauvaise chute consécutive au KO peut créer des dommages encore plus importants (affaire Ilias Tahiraj en Belgique ou Clément Méric en France,  pour ne citer qu’eux)….. Je considère que la tête est un point VITAL 

 

Il faut retenir les principes du Krav Maga : chercher à réduire durement, rapidement et efficacement les capacités de combat de l’agresseur donc je travaille sur les zones sensibles. Mais, c’est surtout la fluidité dans l’enchaînement des coups qui devra nécessairement suivre qui peut nous donner un avantage certain. Face à un combattant expérimenté, une zone sensible ne sera peut être pas suffisante pour le mettre hors de combat. Mais c’est un travail préparatoire à d’autres frappes. L’enchaînement des frappes utiles et alternées sur différentes zones, voilà ce qui est important.

Jason BOURNE…

Voila pourquoi j’accorde autant d’importance au travail des percussions ! En Krav Maga, savoir donner un coup de poing et un coup de pied sont des bases que l’on travaille sans cesse. Celles-ci rendent efficaces le reste des techniques ultérieures. Sans contre efficace sur une attaque au couteau, on meurt !  Idem sur les désarmements de pistolets. La technique est importante, mais c’est un tout ! Elle s’accompagne souvent d’un contre.
Si ce contre est inefficace, hors distance, sans poids de corps, un adversaire supérieur en force pourra probablement reprendre le contrôle de son arme d’un mouvement brusque. Apprendre à donner un coup de poing, un coup de pied est bien moins “fun” que de s’imaginer être Jason Bourne. Mais c’est le début nécessaire de la prise de conscience d’une indispensable efficacité.

Enfin, ces zones sensibles sont efficaces, c’est prouvé. Mais allons-nous oser crever un oeil ? Allons-nous oser frapper à la gorge ? Si l’on n’hésite pas à frapper les parties car on en a pris l’habitude à l’entraînement, oserons-nous frapper suffisamment fort ? Là encore, ce qui va primer, c’est la détermination.
Sans détermination et, finalement, un peu de courage, toutes nos techniques ne serviront pas. Le travail est donc physique, mais également psychologique, notamment à l’occasion des mises en situation que l’on peut faire à l’occasion afin de tester ce qui a été enseigné dans des conditions plus “rudes” et mesurer ainsi tout le chemin qui reste à faire.

 

Bienvenue sur le site de Krav Maga Braine, je vous présente mes

meilleurs voeux pour 2️⃣0️⃣2️⃣3️⃣

⚠️ Les cours recommencent à partir de mardi 10/01/23 ⚠️

📌Pour participer à un de nos cours d’essai gratuitement, merci de vous inscrire sur le lien suivant ➡️https://www.kravjeremy.be/kravmaga/inscription

📌Vous trouverez nos horaires sur le lien➡️https://www.kravjeremy.be/nos-horaires

📌Les tarifs sur le lien➡️https://https://www.kravjeremy.be/tarifs

📌Si vous désirez des informations sur les cours privés ou une autre information (team building, incentive, …) merci de remplir la fiche de contact ➡️ www.kravjeremy.be/contact

Nous serons ravis de vous accueillir dans notre team.

Jeremy

Call Now Button